Accéder au contenu principal

L'allaitement au fil du temps

Les premiers jours et les premières semaines, le nouveau-né a besoin d'être allaité très très
fréquemment. Certains bébés se manifestent avec vigueur et il est facile pour les parents de repérer les signes qui montrent que le bébé a besoin de téter. Par contre, d'autres bébés dorment, somnolent et il est parfois difficile de savoir quand proposer le sein.

L'allaitement aux signes d'éveil
Lorsque le tout petit bouge un peu dans son sommeil, qu'il se met à téter sa langue ou ses lèvres, ou à faire de légers mouvements, ce sont les premiers signes qui montrent qu'il est prêt à téter. On peut alors le prendre délicatement et le placer devant le mamelon (mamelon sous le nez) pour qu'il se réveille doucement et se mette à téter.
Cela n'est pas utile de changer la couche ou de nettoyer son nez avant la tétée car il va perdre sa précieuse énergie pendant le change et en aura moins pour téter. Il est tout à fait possible de changer la couche après la tétée (même si le bébé dort) et lui proposer à nouveau le sein après le change pour l'aider à s'endormir.
Les premiers mois, un bébé tète environ 8 à 12 fois par 24 heures (parfois plus) avec des tétées "en grappes" à certains moments de la journée (souvent en soirée).

L'allaitement à la demande
Au fil des mois, le nourrisson s'éveille de plus en plus, devient plus tonique et sait se faire comprendre. On passe alors à l'allaitement "à la demande" et la maman propose le sein quand le bébé montre clairement qu'il a envie de téter : il tourne la tête vers le sein et ouvre grand la bouche avec des petits cris très caractéristiques.
Il est tout à fait inutile et contre-productif d'essayer de "régler" un bébé selon un horaire établi ou d'essayer de le faire patienter avec une tétine. Même à 6 mois, un bébé peut encore téter 8 fois ou plus par 24 heures.

L'allaitement négocié
Quand l'enfant devient un bambin, que son alimentation se diversifie de plus en plus et qu'il a des activités passionnantes, on peut passer à l'allaitement "négocié" et le faire patienter quand on est soi-même occupée.

Parfois le bambin demande à téter parce qu'il s'ennuie ou parce qu'il nous sent disponible (quand on téléphone à une amie, qu'on lit un roman, qu'on surfe sur internet ...), la demande de téter pourra alors être le signe qu'il est temps pour une activité ludique ou une promenade.

Si l'allaitement devient pesant pour la maman, il me semble judicieux de se poser plusieurs questions :
- mon bambin a-t-il besoin de plus d'activités, de plus de sorties ?
- mon bambin a-t-il besoin de repas solides ou de collations disponibles plus tôt ? (les bambins apprécient de déjeuner vers 11h30 et bien souvent si le déjeuner est servi à 12h30, c'est trop tard pour eux et ils se seront endormi au sein avant), idem pour le dîner.
- mon bambin a-t-il besoin de plus d'attention ? (je passe trop de temps sur internet ou au téléphone ?)

C'est là qu'on parle d'allaitement "négocié" car on peut différer les tétées  :"Tu veux manger un peu avant de téter ?" ; ou les raccourcir : "OK pour une petite tétée et après on part en balade" ou "OK pour une tétée le temps de la chanson et après dodo".

Être une maman allaitante dans une société de non-allaitement n'est pas facile car il y a peu de modèle sur lesquels s'appuyer et c'est ce qui explique qu'il peut être compliqué de savoir si l'on doit répondre à toutes les demandes d'un nourrisson puis d'un bambin.
On peut se sentir perdue quand l'enfant grandit et ne plus savoir s'il faut accepter toutes les tétées même si elles deviennent pesantes.
La route du sevrage est une danse à deux, menée à la fois par la maman et par l'enfant. Un pas en avant, un pas en arrière ... et qui mène l'enfant vers l'autonomie. Quel beau cadeau !

Isabelle Steffan-Robert, consultante en lactation IBCLC

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Quel poids doit prendre un bébé ?

Le verdict de la balance pèse lourdement parfois sur la poursuite de l'allaitement.

Quand le couperet tombe : "Votre bébé n'a pas pris assez de poids, il faut compléter" c'est dramatique pour bien des mères qui perdent à la fois confiance en elles et confiance en leur capacité à nourrir leur bébé.
Pourtant, un suivi attentif des premières tétées aurait pu permettre à ces mamans de comprendre comment allaiter efficacement.

Des tétées nombreuses et efficaces
Dès les premiers jours, le bébé a besoin de téter très très souvent. Certains bébés dorment beaucoup et demandent très peu à téter. Faut-il alors les réveiller? En gardant  son bébé en peau-à-peau contre elle, la maman va pouvoir repérer ses moindres signes d'éveil pour lui proposer le sein. Si malgré tout, le bébé s'endort sur le sein rapidement sans recevoir suffisamment de lait, la maman pourra tirer son colostrum dans une cuiller pour le glisser entre les lèvres du bébé très souvent afin qu'il pr…

Se fabriquer un bandeau (bustier) d'allaitement à moindre frais

Quand on doit tirer son lait souvent, c'est assez pénible de tenir les téterelles pendant l'expression du lait et l'on rêve d'avoir les 2 mains libres pour lire un livre, surfer sur internet, éplucher des carottes, coller les photos de son bébé dans son album photo etc.

Il existe dans le commerce des bustiers d'allaitement comme chez Mamanana (pressez-vous, le site va fermer) ou chez Medela ou chez Mamawear qui coûtent aux alentours de 40 euros.

Il est tout à fait possible de vous en confectionner un avec un vieux collant. Vous trouverez ci-dessous, en photos, les étapes de la fabrication.




Nota : j'ai pris un collant un peu trop fin. Mieux vaut choisir un collant plus épais au niveau des hanches.











































Nota : le trou doit vraiment être minuscule : il va s'agrandir lorsque vous passerez la téterelle et même s'il est trop petit, il sera plus facile à agrandir qu'à rétrécir !










Nota : Trou trop grand au 1er essai : le passage de la téterelle l'a trop élar…

Allaiter pendant les fêtes

Les fêtes peuvent poser un problème pour certaines qui se demandent si elles devront encore cette année s'abstenir de boire une petite coupe de champagne ou un petit verre de vin et si les huitres du réveillon ne risquent pas de rendre malade leur bébé.
Toutes les précautions que l'on prend étant enceinte sont-elles à poursuivre pendant l'allaitement ?

Fort heureusement non, sinon cela serait bien triste !

L'alcool n'est pas recommandé car il passe très facilement dans le lait maternel, mais si la quantité ingérée est minime, la quantité dans le sang et dans le lait sera minime elle aussi. L'ANAES dans son rapport intitulé Recommandations pour la pratique clinique Allaitement maternel - Mise en œuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de vie  de l'enfant indique : "Une consommation d’alcool en quantité modérée (< 0,5 g/kg/j) soit environ 1 à 2 consommations lors d’activités sociales n’est pas contre-indiquée. Par contre il est souhaitable de …