Accéder au contenu principal

Tirer le lait

Que l'on souhaite reprendre le travail, que l'on ait un bébé hospitalisé ou un bébé qui ne sait pas téter, que l'on souhaite donner du lait à un lactarium, relancer sa lactation ou adopter un bébé ... les occasions sont multiples de devoir exprimer son lait.

Pour certaines femmes, les gestes viennent spontanément et le lait jaillit à flot, mais pour la plupart d'entre nous, tirer son lait n'est pas vraiment évident !

Faut-il un tire-lait?

Bien souvent, la première chose à laquelle on pense quand on souhaite tirer son lait, c'est utiliser un tire-lait. Pourtant il est tout à fait possible d'utiliser ses mains pour tirer le lait.  L'expression manuelle du lait est gratuite et pratique : même coincée dans une voiture sans électricité, on peut tirer son lait !
Apprendre à tirer son lait manuellement permet aussi d'assouplir le sein engorgé et est bien pratique pour les absences ponctuelles, quand on souhaite laisser un peu de lait à la personne qui garde l'enfant. Cette technique très simple pourrait être enseignée dès la naissance de l'enfant comme le recommande l'Initiative Hôpital ami des bébés.

Comment obtenir rapidement du lait ?

Pour que le lait sorte du sein, il est nécessaire que les canaux éjectent le lait en se contractant sous l'influence d'une hormone : l’ocytocine. Le soucis, c'est que cette hormone est très sensible au stress : le simple fait de se dire "vais-je y arriver ?" peut inhiber le réflexe d’éjection et c'est la catastrophe car généralement on en vient à se dire qu'on n'a pas de lait (quand bien même notre bébé est bien joufflu et prend du poids !)

L'astuce est donc d'aider la sécrétion d'ocytocine pour que celle-ci permette l’éjection du lait. Tout ce qui nous met de bonne humeur est à utiliser : visualiser son bébé en train de téter - ou, encore plus efficace, le laisser téter l'autre sein pendant qu'on extrait le lait - écouter une musique qui nous plait, se faire masser le dos par notre conjoint ou une amie, regarder une émission drôle à la télé ...
Je connais plusieurs mamans qui ont enregistré une video de leur bébé sur leur téléphone portable et qui la regardent au travail pendant qu'elles tirent leur lait !
Une autre astuce est de stimuler le réflexe d'éjetion en faisant des petits massages avec l'index : dessiner des petits cercles près de l'aréole puis partir de l'extérieur et dessiner délicatement des lignes imaginaires vers le mamelon.
Au bout de quelques minutes, quand on sent que le lait vient, on peut alors exprimer le lait manuellement en plaçant le pouce en pince face aux autres doigts de part et d'autres du mamelon pour le repousser vers la cage thoracique ; ou (quand on a un tire-lait) en plaçant la téterelle du tire-lait sur le mamelon et en se détendant pendant que le lait sort.

Quand ça ne marche pas
Il faut souvent plusieurs essais pour obtenir une quantité de lait satsifaisante. Avec de l'entrainement, il devient ensuite assez facile d'obtenir du lait. Si malgré tout, les quantités sont minimes, il est important de vérifier différents poins :
  • le tire-lait est-il correctement monté ?
  • manque-t-il des pièces ?
  • les valves sont-elles mises dans le bon sens ?
  • les valves sont-elles en bon état ?
  • les téterelles sont-elles adaptées à la taille de vos mamelons ? Plusieurs marques proposent différentes tailles de téterelles : une téterelle trop petite ou trop grande ne permet pas une expression optimale du lait. Pour connaitre la taille à commander, suivre ce lien : http://monallaitementavecmedela.com/conseils/se-preparer-a-lallaitement/trouver-la-bonne-taille-de-teterelles/
  • trop de stress ?
Une astuce main-libre
Pouvoir tirer son lait en faisant autre chose permet de maintenir sa motivation ! Il existe des bustiers spécialement conçus pour maintenir les téterelles en place en vente chez Symbioza et chez Mamanana. On peut aussi en confectionner un soi même avec un vieux collant et une paire de ciseaux, sans aucune couture. Je vous expliquerait cela dans un prochain post.
N'hésitez pas à réagir à cet article et à partager vos astuces !

Commentaires

  1. Bonjour
    Je n'ai pas trouvé le post pour la création du "bustier" via un collant
    Je cherche désespérément une photo ou des explications détaillées car je n'arrive pas à m'imaginer sa fabrication. Merci de votre aide !

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Quel poids doit prendre un bébé ?

Le verdict de la balance pèse lourdement parfois sur la poursuite de l'allaitement.

Quand le couperet tombe : "Votre bébé n'a pas pris assez de poids, il faut compléter" c'est dramatique pour bien des mères qui perdent à la fois confiance en elles et confiance en leur capacité à nourrir leur bébé.
Pourtant, un suivi attentif des premières tétées aurait pu permettre à ces mamans de comprendre comment allaiter efficacement.

Des tétées nombreuses et efficaces
Dès les premiers jours, le bébé a besoin de téter très très souvent. Certains bébés dorment beaucoup et demandent très peu à téter. Faut-il alors les réveiller? En gardant  son bébé en peau-à-peau contre elle, la maman va pouvoir repérer ses moindres signes d'éveil pour lui proposer le sein. Si malgré tout, le bébé s'endort sur le sein rapidement sans recevoir suffisamment de lait, la maman pourra tirer son colostrum dans une cuiller pour le glisser entre les lèvres du bébé très souvent afin qu'il pr…

Se fabriquer un bandeau (bustier) d'allaitement à moindre frais

Quand on doit tirer son lait souvent, c'est assez pénible de tenir les téterelles pendant l'expression du lait et l'on rêve d'avoir les 2 mains libres pour lire un livre, surfer sur internet, éplucher des carottes, coller les photos de son bébé dans son album photo etc.

Il existe dans le commerce des bustiers d'allaitement comme chez Mamanana (pressez-vous, le site va fermer) ou chez Medela ou chez Mamawear qui coûtent aux alentours de 40 euros.

Il est tout à fait possible de vous en confectionner un avec un vieux collant. Vous trouverez ci-dessous, en photos, les étapes de la fabrication.




Nota : j'ai pris un collant un peu trop fin. Mieux vaut choisir un collant plus épais au niveau des hanches.











































Nota : le trou doit vraiment être minuscule : il va s'agrandir lorsque vous passerez la téterelle et même s'il est trop petit, il sera plus facile à agrandir qu'à rétrécir !










Nota : Trou trop grand au 1er essai : le passage de la téterelle l'a trop élar…

Allaiter pendant les fêtes

Les fêtes peuvent poser un problème pour certaines qui se demandent si elles devront encore cette année s'abstenir de boire une petite coupe de champagne ou un petit verre de vin et si les huitres du réveillon ne risquent pas de rendre malade leur bébé.
Toutes les précautions que l'on prend étant enceinte sont-elles à poursuivre pendant l'allaitement ?

Fort heureusement non, sinon cela serait bien triste !

L'alcool n'est pas recommandé car il passe très facilement dans le lait maternel, mais si la quantité ingérée est minime, la quantité dans le sang et dans le lait sera minime elle aussi. L'ANAES dans son rapport intitulé Recommandations pour la pratique clinique Allaitement maternel - Mise en œuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de vie  de l'enfant indique : "Une consommation d’alcool en quantité modérée (< 0,5 g/kg/j) soit environ 1 à 2 consommations lors d’activités sociales n’est pas contre-indiquée. Par contre il est souhaitable de …