Accéder au contenu principal

Comment avoir plus de lait ?

Pour avoir plus de lait, rien ne vaut la stimulation : plus le sein est stimulé par la bouche du bébé ou par le tire-lait et plus on produit de lait.

Pour une maman séparée de son bébé (bébé ou maman hospitalisé) il est important d'exprimer son lait au moins 8 fois par 24 heures avec un tire-lait performant et double-pompage. Peu importe le moment de l'expression : certaines séances peuvent être très rapprochées et d'autres plus éloignées. Le plus important est de réussir à exprimer souvent son lait car le sein va réagir à la fois à la stimulation du mamelon et à la "vidange" du sein : plus le sein est "vidé" (le terme est impropre car le sein n'est jamais vide !) souvent et plus il va fabriquer rapidement du lait.

Pour la maman dont le bébé prend peu de poids il est alors nécessaire de demander l'avis d'une consultante en lactation IBCLC pour analyser la situation.
- Parfois il suffit d'augmenter le nombre de tétées pour que le bébé prenne du poids et que la lactation suive.
- Parfois c'est la succion du bébé qui est en cause. Si un frein de langue serré gène la succion, une frénotomie effectuée par un stomatologue, un dentiste ou un ORL pourra libérer la langue et permettre au bébé d'obtenir plus de lait et la lactation remontera quand la succion sera efficace. Parfois il suffit d'une séance chez l’ostéopathe pour améliorer la succion. Il est aussi possible de prendre rendez-vous avec un(e) orthophoniste  ou un kiné spécialisé dans les troubles de l'oralité pour rééduquer la succion du bébé.
- Certaines mamans ont de grosses baisses de lactation dues à une cause hormonale. La cause la plus courante est une nouvelle grossesse car les hormones de la grossesse bloquent la prolactine, hormone qui permet la fabrication du lait. Une autre cause possible est une hypothyroidie : il suffit de demander à son médecin un bilan sanguin avec dosage de la TSH pour être fixée. Dans ce cas, la lactation remontera avec un traitement approprié.
- Il existe aussi des seins qui ont peu de glande mammaire : suite à une chirurgie ou suite à un manque de développement de la glande pendant la puberté et la grossesse. Dans ce cas, l'allaitement est possible (et permettra à la glande mammaire de se développer) en ajoutant des compléments grâce à un dispositif constitué de fins tuyaux qui arrivent jusqu'aux mamelons pour apporter le lait au bébé (DAL ou SNS).

Les plantes :
Le fénugrec, le chardon béni, le galéga sont réputés galactagogues. On peut les acheter en vrac ou sous forme de gélules ou en teinture-mère. Le Dr Jack Newman, pédiatre, donne plus d'infos dans son feuillet "Feuilles de chou, herbes, lécithine"

L'acupuncture :
Certaines mamans voient leur lactation augmenter avec quelques séances d'acupuncture + des tétées plus nombreuses et/ou des séances de tire-lait.

L'homéopathie :
La consultation avec un médecin homéopathe vous permettra de cibler le traitement le plus approprié. Parmi les pistes possibles : Ricinus 4CH - Agnus castus 5CH - Urtica Urens 9CH (pour avoir un REF)

Ne pas oublier que les plantes, l'acupuncture et l'homéopathie n'auront pas un grand effet sur la lactation sans une succion efficace et des tétées nombreuses et/ou des séances de tire-lait.
Isabelle Steffan-Robert, Consultante en lactation IBCLC


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Quel poids doit prendre un bébé ?

Le verdict de la balance pèse lourdement parfois sur la poursuite de l'allaitement.

Quand le couperet tombe : "Votre bébé n'a pas pris assez de poids, il faut compléter" c'est dramatique pour bien des mères qui perdent à la fois confiance en elles et confiance en leur capacité à nourrir leur bébé.
Pourtant, un suivi attentif des premières tétées aurait pu permettre à ces mamans de comprendre comment allaiter efficacement.

Des tétées nombreuses et efficaces
Dès les premiers jours, le bébé a besoin de téter très très souvent. Certains bébés dorment beaucoup et demandent très peu à téter. Faut-il alors les réveiller? En gardant  son bébé en peau-à-peau contre elle, la maman va pouvoir repérer ses moindres signes d'éveil pour lui proposer le sein. Si malgré tout, le bébé s'endort sur le sein rapidement sans recevoir suffisamment de lait, la maman pourra tirer son colostrum dans une cuiller pour le glisser entre les lèvres du bébé très souvent afin qu'il pr…

Se fabriquer un bandeau (bustier) d'allaitement à moindre frais

Quand on doit tirer son lait souvent, c'est assez pénible de tenir les téterelles pendant l'expression du lait et l'on rêve d'avoir les 2 mains libres pour lire un livre, surfer sur internet, éplucher des carottes, coller les photos de son bébé dans son album photo etc.

Il existe dans le commerce des bustiers d'allaitement comme chez Mamanana (pressez-vous, le site va fermer) ou chez Medela ou chez Mamawear qui coûtent aux alentours de 40 euros.

Il est tout à fait possible de vous en confectionner un avec un vieux collant. Vous trouverez ci-dessous, en photos, les étapes de la fabrication.




Nota : j'ai pris un collant un peu trop fin. Mieux vaut choisir un collant plus épais au niveau des hanches.











































Nota : le trou doit vraiment être minuscule : il va s'agrandir lorsque vous passerez la téterelle et même s'il est trop petit, il sera plus facile à agrandir qu'à rétrécir !










Nota : Trou trop grand au 1er essai : le passage de la téterelle l'a trop élar…

Allaiter pendant les fêtes

Les fêtes peuvent poser un problème pour certaines qui se demandent si elles devront encore cette année s'abstenir de boire une petite coupe de champagne ou un petit verre de vin et si les huitres du réveillon ne risquent pas de rendre malade leur bébé.
Toutes les précautions que l'on prend étant enceinte sont-elles à poursuivre pendant l'allaitement ?

Fort heureusement non, sinon cela serait bien triste !

L'alcool n'est pas recommandé car il passe très facilement dans le lait maternel, mais si la quantité ingérée est minime, la quantité dans le sang et dans le lait sera minime elle aussi. L'ANAES dans son rapport intitulé Recommandations pour la pratique clinique Allaitement maternel - Mise en œuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de vie  de l'enfant indique : "Une consommation d’alcool en quantité modérée (< 0,5 g/kg/j) soit environ 1 à 2 consommations lors d’activités sociales n’est pas contre-indiquée. Par contre il est souhaitable de …