La "lactation auto", ça n'existe pas !

"J'aurais voulu savoir à partir de quand on passait en lactation automatique ?"
"Est-ce la lactation automatique ou vraiment une baisse de lait ? "
"Je suis passée en lactation automatique, donc sans montée de lait ... "
"Help ! Serais-je ne train de passer en lactation automatique ?"
"Comment tirer plus de lait en lactation autocrine ?" 

Telles sont les questions que se posent certaines mères ça et là sur différents forums.
Alors, qu'en est-il ?

La lactation se calibre aux besoins de l'enfant par un contrôle autocrine (ce n'est donc pas la lactation qui est autocrine !) : une petite protéine contenue dans le lait inhibe la lactation quand celui-ci reste en quantité importante et longtemps dans le sein. Ce contrôle autocrine de la lactation existe dès la naissance du bébé : plus le lait sort du sein et moins ce facteur inhibiteur de la lactation (FIL) est présent. Au contraire, quand le lait stagne dans le sein longtemps et en quantité importante, l'information est transmise aux acini de moins fabriquer du lait. Le mécanisme d'action de ce contrôle autocrine de la lactation n'est pas encore bien identifié : il reste encore bien des domaines à explorer en ce qui concerne la lactation humaine !

Il n'y a donc pas un moment précis dans l'allaitement où l'on passe en "lactation automatique" ! La lactation se calibre au fil des jours en fonction de la demande de l'enfant : quand l'enfant demande peu à téter ou que sa succion ne lui permet pas de drainer le sein efficacement, la lactation  baisse ; quand il demande très souvent et que sa succion est efficace ou quand la maman exprime souvent son lait manuellement ou avec un tire-lait, la lactation va être importante. C'est ainsi qu'au XIXème siècle, certaines nourrice arrivaient à nourrir plusieurs enfants en produisant plusieurs litres de lait chaque jour !

Une maman qui exprime son lait quand elle est au travail voit parfois sa lactation baisser. Dans ce cas, elle peut la relancer en faisant téter plus souvent son bébé quand elle est avec lui (le soir, le matin, la nuit, le week-end ...) ou en ajoutant des séances de tire-lait aussi souvent que possible et la lactation se calibrera en conséquence.

Si malgré tout, le lait semble se tarir, il est important de passer en revue avec un consultant en lactation les différentes pistes qui pourraient expliquer cette baisse de lactation (hypothyroidie ? contraception hormonale ? tire-lait inadapté ? succion peu efficace ? ...)

4 commentaires:

  1. Bjr,
    Je suis maman de deux filles de 5, 5 ans et 21 mois. J'ai allaité la 1ere pdt 4 mois et la 2e pdt 11 mois (jusqu'à ce qu'elle se désintéresse totalement du sein).
    Je ne reviens pas sur le fait que, en matière d"allaitement l'offre correspond à la demande. Plus un bébé tête, plus le sein produit du lait. et vice versa.
    Ms, il y a qd même bien un moment, vers 2/3 mois, où les montées de lait ne st plus anarchiques ms se produisent juste qd le bébé tête. Les seins st moins tendus et c'est nettement plus agréable.
    Je ne suis pas spécialiste en allaitement, ms perso, j'ai tjs appelé cela "des montées de lait automatiques", terme employé par une consultante en lactation de solidarilait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce terme de "lactation automatique" n'existe pas dans la littérature scientifique.
      Je pense qu'il pourrait à la limite être employé pour le début de la lactation quand toutes les mères ont du lait, qu'elles souhaitent allaiter ou non, mais l'employer quand la lactation s'adapte réellement à la demande du bébé me semble tout à fait inapproprié car cela n'a rien d'automatique puisque la lactation est en partie contrôlée par le degré de vidange du sein.

      Supprimer
    2. Je pense comme le premier commentaire. Comment appeler ce phénomène alors ? Il y a bien un moment où on sent que le lait arrive après 2 ou 3 succions du bébé. Alors qu'au début de l'allaitement, les seins se "remplissent" à l'avance...

      Supprimer
  2. Mélody, j'aurais tendance à dire tout simplement que la lactation s'adapte à la demande, tout simplement. De plus, les seins se "remplissent à l'avance" tout au long de l'allaitement, même quand le bébé a 2 ans. Les premières semaines d'allaitement, la lactation est bien souvent au top et les seins peuvent être très tendus, ce qui fait que le lait jailli à la moindre stimulation (le simple fait de penser au bébé ou de l'entendre peut déclencher le réflexe d'éjection). Ensuite, la lactation s'adapte et il y a juste la quantité nécessaire au bébé (parfois moins quand le bébé n'a pas une succion efficace, parfois plus quand la mère a une hyperlactation).

    RépondreSupprimer

Quelle(s) alternative(s) au sein ?

Il peut arriver au cours de l'allaitement que le sein ne soit pas disponible pour le bébé : la maman est hospitalisée, il y a reprise d...