Les "gadgets" de l'allaitement

L'allaitement a le vent en poupe et de nouveaux produits "spécial allaitement" apparaissent régulièrement sur le marché.
Sont-ils tous utiles ? Sont-ils nécessaires ? Peuvent-ils s'avérer délétères ?

Le coussin d'allaitement.
On le propose souvent aux mamans en maternité et il semble bien inoffensif. Pourtant je n'aime pas trop ce coussin pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, je pense que le fait d'installer d'office un coussin pour soutenir le bébé allaité peut induire chez la mère l'idée qu'il faut absolument être équipée de cet ustensile ou tout au moins qu'il faut être bien installée pour allaiter. L'allaitement peut rapidement apparaître comme très contraignant car comment allaiter à l'extérieur s'il faut trimbaler ce coussin ? Comment allaiter sur une simple chaise ou même debout à la caisse d'un supermarché ?
La deuxième raison qui fait que je n'aime pas ce gadget est que certaines mères posent le bébé sur le coussin et se penchent sur le bébé pour allaiter. Le bébé n'est alors pas positionné de façon pratique pour téter et cela peut occasionner des crevasses.

Les bouts de sein en silicone (appelés aussi "méduses")
Là encore, il arrive que ces gadget soient proposé aux mères dès la maternité quand la tétée est douloureuse. Or toute tétée douloureuse doit avant tout faire l'objet d'une étude attentive de la succion du bébé : sa bouche est-elle bien positionnée ? N'y a-t-il pas un frein de langue serré ?
Bien souvent, en optimisant la position du bébé au sein, on arrive à supprimer la douleur (et les "méduses"!)
Le plus gros inconvénient des bouts de sein est que le mamelon n'est pas assez stimulé ce qui peut provoquer une baisse de la lactation.
Ces bouts de sein peuvent néanmoins s'avérer utiles quand le bébé a une langue peu mobile ou un palais creux, dans ce cas, il est important d'informer la mère d'une possible baisse de la lait afin qu'elle tire son lait pour calibrer sa lactation aux besoins de son bébé.

Le tire-lait
Je suis toujours étonnée de rencontrer des mères qui se procurent un tire-lait dès la grossesse pour compléter leur trousseau de nouvelle maman. Quel est l'intérêt de tirer son lait quand l'allaitement se passe bien et que la reprise du travail est encore loin ?
Bien souvent, l'argument avancé pour inciter les mères à tirer leur lait est de pouvoir faire participer le père et se reposer la nuit pendant que le papa donnera un biberon.
L'idée peut séduire ... tant que le bébé n'est pas encore né.
Tirer le lait et s'apercevoir que le récipient se rempli très lentement peut induire un stress qui n'aurait pas existé si le tire-lait n'avait pas été utilisé. De plus, les quantités obtenues avec un tire-lait sont souvent nettement inférieures aux quantités que le bébé aurait obtenu grâce à une succion vigoureuse. Le fait d'avoir son bébé au sein, de le sentir, d'interagir avec lui déclenche déjà la production d'ocytocine  et cette production va se poursuivre avec la succion du mamelon par le bébé. Se brancher sur un tire-lait est beaucoup moins agréable et le lait peut sortir goutte à goutte et très lentement occasionnant ainsi un stress qui va bloquer l'ocytocine : du coup, c'est le cercle infernal : la quantité obtenue est minime et le stress augmente encore plus chez la maman qui se demande si elle produit suffisamment de lait pour son bébé.
Dans le cas où la maman arrive à tirer de grosses quantités de lait le soucis est tout autre : la mère va pouvoir préparer des biberons de son lait pour faire participer le papa ou pour se libérer pour aller chez le coiffeur, se rendre chez le médecin ou encore pour dormir la nuit. Quand les biberons sont très ponctuels et que les parents sont informés de la possibilité d'une confusion sein-tétine, l'allaitement se poursuit la plupart du temps sans problème, mais quand ses biberons sont introduits dès les premières semaines et de façon quotidienne, cela peut interférer sur le bon déroulement de l'allaitement. Sans compter que toutes les manipulations autour du tire-lait sont souvent vécues comme fastidieuses : laver les ustensiles et récipients, tirer le lait, le stocker, préparer les biberons ...

Pourtant le tire-lait peut s'avérer un outil formidable dans certaines circonstances : lorsque le bébé est hospitalisé par exemple ou pour les enfants porteur de certains handicaps qui ne peuvent pas téter (fente palatine) ou dont la succion est peu efficace (Trisomie 21). De même, lorsque la mère produit peu de lait suite à une chirurgie mammaire ou pour toute autre raison, le tire-lait permet d'augmenter rapidement la lactation.
Il est aussi bien sûr très utiles quand il y a reprise de travail.
Le choix du tire-lait dépendra  de son utilisation (ponctuelle ou occasionnelle) et du ressenti de la mère. Certaines femmes préfèrent d'ailleurs utiliser seulement leurs mains et obtiennent des quantités similaires à celles obtenues avec un tire-lait (voir méthode Marmet).
Quand les quantités exprimées sont très faibles avec un tire-lait, chercher ce qui perturbe l'expression du lait : la téterelle est-elle adaptée ? (certaines marques proposent 5 tailles), toutes les pièces sont-elles bien montées et en bon état ? Le stress perturbe-t-il l'éjection du lait ? (dans ce cas, tout ce qui fait plaisir permet au lait de sortir : regarder une émission drôle à la télé, allaiter son bébé sur un sein pendant que l'on tire le lait de l'autre sein, se faire masser le dos pas son conjoint ou une amie, écouter une musique agréable ...). Le fait de masser le sein pendant l'expression du lait est vraiment efficace et augmente les quantités de lait obtenues.

Les tisanes d'allaitement et autres galactagogues
 Pourquoi vouloir à tout prix augmenter la lactation si tout se passe bien, si le bébé grossit bien et s'endort repus après une tétée ?
En cas de réelle baisse de la lactation, la première chose à faire est de rechercher la cause de ce manque de lait : le bébé a-t-il accès au sein 8 à 12 fois par 24 heures ? Sa succion est-elle efficace ? Ne comble-t-il pas ses besoins de succion sur une tétine (sautant ainsi certaines tétées)? Une contraception hormonale a-t-elle été prescrite?  La mère présente-t-elle une hypothyroïdie ?
Une fois la cause connue et traitée, les galactagogues peuvent être une aide précieuses pour relancer la lactation mais n'ont pas vraiment d'utilité quand tout se passe bien.

Les soutien-gorges et vêtements d'allaitement
Des progrès considérables ont été fait dans ce domaine et il est bien agréable de pouvoir porter des sous-vêtements et des vêtements à la fois jolis, agréables et adaptés à l'allaitement.
Pas facile néanmoins de choisir la bonne taille de bonnet avant la naissance ! Certaines marques proposent des soutien-gorges avec des agrafes qui permettent de jouer sur la taille du bonnet : très utile après la naissance quand les seins augmentent de volume de façon impressionnante ! Fort heureusement, cela ne dure que quelques jours, il est donc inutile de choisir une taille vraiment trop grande.
L'achat de robes ou de T.shirt "spécial allaitement" n'est pas impératif, mais cela peut faire un joli cadeau de naissance ! Ces vêtements permettent d'allaiter discrètement en toute circonstance et couvrent bien le ventre et le bas du dos ce qui n'est pas négligeable en plein hiver. Ségolène Finet donne différentes astuces sur son blog pour transformer soi-même de simples vêtements en tenues d'allaitement (on peut télécharger la présentation ppt de sa conférence au Congrès LLL de Dourdan : http://blog.allaitement.mamanana.com/2007/11/comment-shabill.html )

Les crèmes

Est-il réellement utile de préparer le mamelon à l'allaitement en l'enduisant de crème pendant la grossesse ? Cela va-t-il éviter les crevasses ? Il semble bien que cette pratique n'a pas une efficacité prouvée dans la prévention des crevasses et qu'elle diminue même la durée de l'allaitement (sans doute parce qu'elle induit chez la mère l'idée que l'allaitement est contraignant).
Pour choisir une crème à appliquer sur le mamelon, privilégier un produit le plus pur et avec le moins de principes possible. La lanoline purifiée est actuellement le produit le plus efficace pour soigner les crevasses ... juste après le pansement de lait maternel qui arrive en tête  (et qui a l'avantage d'être gratuit et toujours disponible !).
Ne pas oublier que les gerçures ont une cause (bien souvent une succion inefficace du bébé) et qu'il faut avant tout traiter la cause sous peine de voir la douleur persister et même s'aggraver.

Les coussinets d'allaitement
S'ils s'avèrent indispensables pour certaines mamans qui ont des fuites de lait intempestives, ils s'avèrent inutiles pour d'autres qui n'ont jamais aucune perte de lait. Ce n'est donc pas indispensable de s'en procurer avant la naissance.
La version "lavable" est plébiscitée par  de nombreuses mamans qui apprécient le confort et la douceur du tissu. Certains coussinets jetables peuvent causer des irritations, ne pas hésiter dans cas à opter pour une autre marque ou à passer aux lavables.

Je n'ai pas fait le tour de tous les "gadgets" qui existent sur le marché. J'attends vos commentaires : avez-vous acheté quelque chose qui aurait du vous aider à allaiter et qui au contraire vous a desservi ? Avez-vous acquis quelque chose qui s'est révélé indispensable pour poursuivre votre allaitement ?

9 commentaires:

  1. J'aime bien ton recul sur les gadgets ... Pour mon premier allaitement, je m'étais équipée : coussin d'allaitement, coquille, coussinets, bout de sein... la parfaite future maman ! 2 mois d'allaitement... hyperproduction due au tire-lait et aux coquilles ! Une catastrophe.

    Pour le 3ème allaitement (toujours en cours) je suis allée à vide à la mater... (à part mon coussin que je trouve bien pratique pour me caler le dos/bras...)On m'y a pris pour une martienne (enfin la SF en chef!). Mon cher et tendre est allé rapidement acheter des coussinets utilisés après la rapide montée de lait. Pour les SG... eh bien j'ai attendu la monté de lait pour choisir la bonne taille...

    Bref, je confirme que de se sur-équipe à tendance à rendre beaucoup moins spontané l'allaitement.

    Par contre je conseille (plutôt que les coquilles et autres gadget) d'investir dans un porte bébé physiologique qui permet une proximité et un allaitement partout.

    Au passage : chouette ce blog.

    Patricia Maman d'O (11 ans), S (8 ans) et R(10 mois)

    RépondreSupprimer
  2. Super intéressant et beaucoup de recul!
    (euh c'est pas Patrice c'est Anna mais c'est son compte!)

    Sinon
    coussin oui
    coques non
    coussinets lavable non (ça traverse!)
    coussinets jetables oui
    habits et dessous d'AM oui surtout Carriwell
    crème oui (lanzinoh)
    tire-lait rarement finalement mais pas payé il suffit de se le faire prescrire
    bouts de sein un peu

    mais surtout
    confiance en ses nichons +++

    Anna maman Maël 11 ans allaité 19m
    et Léanne 15m encore allaitée

    RépondreSupprimer
  3. Salut tout juste, j'aime beaucoup cet article !
    Pour ma part:
    -Des coussinets lavables (c'est plus joli la dentelle)
    -la crème Lanzinoh pour les premiers jours
    -des SG et quelques vêtements d'AM, mais il suffit de choisir de beaux décolletés pour passé par dessus (avec nos belles poitrines toutes rondes c'est joli !)
    -un bavoir pour se caché légèrement si besoin, et en cas de jet sur-puissant (LOL)

    Cécile - maman de Adrien 27mois (allaité 22mois) et Léane 2mois et encore allaitée (bien sure)

    RépondreSupprimer
  4. Hello,

    J'adore ce blog! ¢a fait du bien de vous lire ...

    Gadgets ou aides précieuses?
    D'abord la meilleure aide : avoir envie d'allaiter et avoir confiance en la nature et en notre nature!

    A la question coques ou coussinets?
    Je me suis sentie enfin à l'aise avec des coussinets car les coques sur-stimulent.
    De plus elles se remplissent vite et se vident dès qu'on se penche. Donc difficile de sortir avec. Tout ce lait est perdu pour le BB et donc fatigue maman pour rien. On me les avaient conseillé pour protéger mes seins hypersensibles hors ils l'étaient encore plus puisque sur-stimulés.
    Les coussinets c'est le confort.
    J'ai préféré les lavables. Les jetables coûtent une fortune surtout au début de l'allaitement.

    A propos de vêtements : c'est vrai que les décolletés permettent un geste rapide et simple.
    Pour être discrète on peu agrémenter d'un foulard ou d'une écharpe que l'enfant à on tour aimera toucher.
    Il existe également des bandeaux de tissus à glisser sous les vêtements qui protègent le ventre et la pudeur. On peut les réaliser soi-même, c'est simple.
    J'avais acheté plusieurs T-shirts d'allaitement et finalement, lorsque je les porte j'utilise le décolleté pour la tétée.

    Le sous-tif c'est indispensable!
    Carriwell, je suis d'accord. C'est les meilleurs. Je n'ai porté que ceux-là. Pas chers, confortables, vite lavés, vite séchés.

    Autre indispensable : la crème Lansinoh!

    Bouts de sein : si y a rien à faire d'autre, que BB tète bien mais que maman hurle à chaque tétée. Cela permet de faire une pause. Mais je crois qu'il faut alterner car sinon BB peut prendre de mauvaises habitudes.

    Je me demande si les douleurs des premières semaines pourraient avoir une origine hormonale?

    Il m'est arrivé d'avoir des pauses dans ma production. Vers 6 mois et vers 9 mois. Les causes étaient variées fatigue, stress, désorganisation. C'est là que la tisane m'ai aidé.

    Mon bébé de 10 mois tète encore et j'espère encore longtemps.

    RépondreSupprimer
  5. comme un peu tout le monde pour ma 1ere fille j'ai eu la panoplie de futur super maman qui va allaiter, le fameux coussin d'allaitement total servie... 0 fois je n'ai jamais reussi a positionné ma fille dedans et donner le sein.....(mon ami l'apreciais plus quand il donnais le biberon a sa fille c'est lui qui s'en servais en fait) il sert de "barriere" dans le grand lit a ma 1ere fille.

    j'ai eu le tire lait, pareil si je tirais 90ml en 2h de tirage intensif j'etais heureuse, les coussinets j'en ai eu aussi... ect...

    moi j'etais plus gené du regard des autres quand j'allaitais, j'ai eu les fameuses tisanes, la creme dans le tube violet. j'avais dit pour mon prochain enfant je m'equipe!!!
    au final j'ai allaité 1mois complet et 2mois en alternance avec du lait artificiel, j'avais été frustré de cet arret et pensais que je m'y prenais mal.


    pour ma 2eme fille je me suis "equiper" mais plutot en vetement, tee shirt pyjama, et soutient a gorge, j'ai pris le tire lait electrique (par curiosité) sans arrivé a tiré plus de 30ml, les coquilles, les bouts de sein en silicon, re la creme violette, re les coussinets, et re les tisanes.

    ca fait 4mois que j'allaite ma 2eme fille et au final je me suis rendu compt que je n'avais besoin de rien d'autre ce sont des produits cher on crois que ca va aider, mais non...
    j'ai galeré au depart et maintenant ca se passe super bien, et c'est pas grace au coussin d'allaitement, au coquilles ect....
    je ne met plus de creme depuis bien longtemps, je ne me sert de rien comme materiel d'allaitement juste les tisanes d'allaitement car j'aime bien leur gout et que interieurement ca me rassure peut etre d'en prendre, mes tee shirt, mes soutients a gorge et j'allaite partout snas me soucier du regard des autres et le fait de ne pas avoir a me decouvrire le ventre me rassure en fait.

    RépondreSupprimer
  6. Plutoto d'accord sur ces 'gadgets" qui coutent chers ;)
    Pour le coussin il sert cependant durant mes grossesses, quel confort. Le tire-lait indispensable pour la reprise comme dit dans l'article. Pour les vetements je dirais qu'ils peuvent etre un plus, 2 allaitements 4 ans et demi d'allaitement en tout et les robes par exemple finissent par manquer. Quand à profiter d'un décolleté c'est tout à fait affreux avec une forte poitrine donc tee-shirt tout simple ou haut d'allaitement sont indispensable.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Je ne suis que de passage, ayant vu cet article repris sur un autre media.

    En plus de celles citées, il y a une autre utilisation tout-à-fait pertinente du tire-lait : le don de lait à un lactarium ! ^^

    RépondreSupprimer
  8. OUI, je pense bien à écrire un article sur les donc au lactarium (qui en manquent cruellement en ce moment !)

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour

    -coussin d'allaitement: utilisé pour mon 1er allaitement (3 mois) , mais pas pour le 2e; qui dure depuis bientot 10 mois.
    -coussinets d'allaitement ;oui, indispensable pour moi car je travaille et j'ai des montées de lait.
    - bouts de sein : jamais utilisés
    - tire lait : oui, électrique à double pompage, depuis la reprise du travail
    - tisanes : utilisées lors d'une petite baisse de lactation
    -soutien-gorges, oui, mais j'en utilise aussi sans armatures, vetements, non
    - crèmes : lansinoh, mais les 1ers temps seulement

    RépondreSupprimer

Quelle(s) alternative(s) au sein ?

Il peut arriver au cours de l'allaitement que le sein ne soit pas disponible pour le bébé : la maman est hospitalisée, il y a reprise d...