Accéder au contenu principal

Que faire en attendant la consultante en lactation ?

Ça y est ! Vous venez de prendre rendez-vous avec une consultante en lactation et elle doit passer dans l'après-midi. Comment préparer sa venue ?

1 - Ne pas faire le ménage
Cela ne sert à rien, la consultante en lactation ne regarde pas si le ménage est fait ou pas. Elle sait très bien que s'occuper d'un bébé est un travail à temps plein et ne se formalisera pas de trouver votre maison sens dessus-dessous.

2 - Nourrir votre bébé
Continuer à nourrir votre bébé comme vous le faisiez auparavant. Proposez le sein aux signes d'éveil. Si vous pensez que votre consultante va arriver au moment d'une tétée et qu'elle n'est pas là quand votre bébé a faim, ne le faites pas patienter, donnez lui le sein. Ce n'est pas grave s'il dort au moment où la consultante arrive car la consultation durera 1h 30 à 2 heures : cela laisse du temps pour discuter de la situation avant que votre bébé manifeste à nouveau des signes montrant qu'il peut prendre le sein. La consultante pourra alors observer une tétée et vous donner son avis sur la succion du bébé. Faire patienter un bébé risque de l'épuiser, de l'énerver et la mise au sein pourra être plus difficile.

3 - Prévoir du temps
Une consultation d'allaitement dure en général une heure trente à deux heures. Cela permet de discuter, d'observer une tétée, de mettre en place différentes stratégie ...

4 - Préparer les informations nécessaires
La consultante en lactation commencera par recueillir différentes informations sur la grossesse, la naissance, les premiers jours. Le poids de votre bébé est une donnée importante. Vous pouvez d'ors et déjà construire la courbe de votre bébé à partir de celle publiée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : http://www.who.int/childgrowth/standards/weight_for_age/en/index.html. Cela aidera la consultante à mieux comprendre la situation. Vous pouvez aussi réunir toutes les informations qui lui seront utiles : les traitements que vous ou votre bébé prenez, les coordonnées de votre médecin, de votre sage-femme, les difficultés rencontrées ...

5 - Noter les questions à poser
N'hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent à l'esprit. Les noter au fur et à mesure de la journée vous permettra d'avoir l'esprit libre au moment de la consultation et de poser vos questions au moment qui vous semblera le plus opportun.

A la fin de la consultation, votre consultante en lactation IBCLC vous remettra un plan d'action qui récapitulera les points importants. N'hésitez pas à le relire avec elle pour vous assurez que ce plan d'action est clair et vous convient.
Après la consultation, vous pourrez joindre régulièrement votre consultante IBCLC pour faire le point avec elle ou lui poser d'autres questions par téléphone, par mail ou par texto.

Si vous avez d'autres idées à ajouter à cet article, vous pouvez les poster en commentaires ci-dessous , elles sont les bienvenues !

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Quel poids doit prendre un bébé ?

Le verdict de la balance pèse lourdement parfois sur la poursuite de l'allaitement.

Quand le couperet tombe : "Votre bébé n'a pas pris assez de poids, il faut compléter" c'est dramatique pour bien des mères qui perdent à la fois confiance en elles et confiance en leur capacité à nourrir leur bébé.
Pourtant, un suivi attentif des premières tétées aurait pu permettre à ces mamans de comprendre comment allaiter efficacement.

Des tétées nombreuses et efficaces
Dès les premiers jours, le bébé a besoin de téter très très souvent. Certains bébés dorment beaucoup et demandent très peu à téter. Faut-il alors les réveiller? En gardant  son bébé en peau-à-peau contre elle, la maman va pouvoir repérer ses moindres signes d'éveil pour lui proposer le sein. Si malgré tout, le bébé s'endort sur le sein rapidement sans recevoir suffisamment de lait, la maman pourra tirer son colostrum dans une cuiller pour le glisser entre les lèvres du bébé très souvent afin qu'il pr…

Se fabriquer un bandeau (bustier) d'allaitement à moindre frais

Quand on doit tirer son lait souvent, c'est assez pénible de tenir les téterelles pendant l'expression du lait et l'on rêve d'avoir les 2 mains libres pour lire un livre, surfer sur internet, éplucher des carottes, coller les photos de son bébé dans son album photo etc.

Il existe dans le commerce des bustiers d'allaitement comme chez Mamanana (pressez-vous, le site va fermer) ou chez Medela ou chez Mamawear qui coûtent aux alentours de 40 euros.

Il est tout à fait possible de vous en confectionner un avec un vieux collant. Vous trouverez ci-dessous, en photos, les étapes de la fabrication.




Nota : j'ai pris un collant un peu trop fin. Mieux vaut choisir un collant plus épais au niveau des hanches.











































Nota : le trou doit vraiment être minuscule : il va s'agrandir lorsque vous passerez la téterelle et même s'il est trop petit, il sera plus facile à agrandir qu'à rétrécir !










Nota : Trou trop grand au 1er essai : le passage de la téterelle l'a trop élar…

Allaiter pendant les fêtes

Les fêtes peuvent poser un problème pour certaines qui se demandent si elles devront encore cette année s'abstenir de boire une petite coupe de champagne ou un petit verre de vin et si les huitres du réveillon ne risquent pas de rendre malade leur bébé.
Toutes les précautions que l'on prend étant enceinte sont-elles à poursuivre pendant l'allaitement ?

Fort heureusement non, sinon cela serait bien triste !

L'alcool n'est pas recommandé car il passe très facilement dans le lait maternel, mais si la quantité ingérée est minime, la quantité dans le sang et dans le lait sera minime elle aussi. L'ANAES dans son rapport intitulé Recommandations pour la pratique clinique Allaitement maternel - Mise en œuvre et poursuite dans les 6 premiers mois de vie  de l'enfant indique : "Une consommation d’alcool en quantité modérée (< 0,5 g/kg/j) soit environ 1 à 2 consommations lors d’activités sociales n’est pas contre-indiquée. Par contre il est souhaitable de …